Floriane, le 01/11/2019

Qui es-tu ?

Je m'appelle Floriane, je développe des programmes informatiques et j'ai commencé à pratiquer le sabre coréen en septembre 2012.

Première fois que tu pratiques un art martial ?

Oui, la toute première fois ! Les arts martiaux m'attirent depuis que je suis toute petite, mais c'est avec le sabre coréen que j'ai sauté le pas et que je me suis lancée dans un art martial.

Comment as-tu découvert le Haidong Gumdo et qu’est-ce qui t’a motivé pour rejoindre le dojang ?

J'ai découvert le Haidong Gumdo totalement par hasard lors d'une initiation à Paris Manga en octobre 2011. 

Puis la rentrée de septembre 2012 approchant, j'ai regardé parmi les arts martiaux qui me plaisaient ceux qu'il était possible de pratiquer près de mon travail à un horaire qui me convenait. Et encore une fois le hasard a bien fait les choses, il se trouve que parmi les arts martiaux répondant à tous ces critères il y avait un cours de sabre coréen.

J'ai contacté le professeur pour avoir des renseignements, il a répondu à mes questions, j'ai fait un cours d'essai à la rentrée, le cours m'a plu, le prof et les élèves m'ont plu, et depuis je n'ai jamais arrêté de pratiquer le sabre au sein de mon dojang.

Qu’est qui te plaît maintenant dans le Haidong Gumdo et dans l’enseignement au sein de ton dojang ?

Globalement j'aime tout dans le haidong gumdo, même la coupe de papier, qui elle ne m'aime pas beaucoup pourtant !

Plus sérieusement, c'est le dynamisme et la beauté des mouvements qui me plaisent le plus, ainsi que les sensations d'harmonie et de satisfaction ressenties quand le geste est bien fait, et quand le timing et le placement sont bons et permettent de dérouler la technique face au partenaire afin d'avoir l'effet escompté.

Ce que j'aime dans l'enseignement au sein de mon Dojang, c'est le côté progressif de l'apprentissage et adapté à chaque pratiquant. C'est aussi l'explication du cadre théoriques, des concepts, qui sont tout de suite mis en application par des exemples concrets afin de nous faire progresser chacun à notre niveau avec un niveau de difficulté progressif.

Qu’est-ce que le Haidong Gumdo t’apporte au quotidien ?

Beaucoup de bien-être, des amis, une passion dans laquelle je peux m'investir et m'épanouir.

Un souvenir, une anecdote à partager ?

J'ai beaucoup de bons souvenirs au sein du Dojang, c'est difficile d'en choisir un en particulier.

Peut-être le souvenir le plus marquant que j'ai c'est la première remise de grade à laquelle j'ai assistée.

Cela faisait à peine quelques mois que j'avais commencé le sabre, et je n'allais qu'au cours de Paris 17 à cette époque. Je ne connaissais donc pas les autres élèves du Dojang qui pratiquaient uniquement à Fontenay Sous Bois et à Saint Mandé.

Vers le mois de décembre, notre professeur a contacté discrètement les nouveaux élèves du dojang, dont moi. Il nous a demandé de venir assister à la remise de grades des élèves qui avaient passés leur grade.

Le fameux vendredi soir est arrivé, et une fois tout le monde arrivé et aligné, le cours a commencé avec à l'honneur les élèves qui recevaient leur grade.

C'est la première fois que j'assistais à un événement de ce genre, et si on m'avait demandé d'imaginer à quoi j'aimerai qu'une remise de grade ressemble, je pense que j'aurai décrit ce moment spéciale à peu de choses près à la façon dont elle s'est déroulée ce soir là. Une fois les grades remis, nous avons pu pratiquer tous ensemble et j'ai pu découvrir les autres élèves du Dojang. A un moment du cours, nous avons même pu faire des gumbups ensemble par niveau alors qu'on ne se connaissait pas encore, la joie ressentie de pouvoir pratiquer ensemble et d'être en harmonie sur le gumbup alors qu'on ne se connaissait pas encore est indescriptible.

Ce soir là, j'ai rencontré des partenaires de sabres qui m'ont marqués, avec qui j'apprécie ou j'ai apprécié de pratiquer et avec qui je garde le contact, même si certains parmi eux ne pratiquent plus ou sont partis loin.

D’autres passions, centres d’intérêt ?

Dans ma vie, il y a ma famille, le sabre et le travail, dans cet ordre. Quand il me reste un peu de temps j'essaie de voir mes amis, de bouquiner, de bricoler, de regarder des films, de me promener et de voyager, mais honnêtement je passe surtout le temps qu'il me reste à regarder des séries en vod lors des mes insomnies ;)

Un petit mot pour la fin ?

Haidong !

HAIDONG GUMDO

SABRE COREEN PARIS - ILE DE FRANCE

MYEONG DEOK DOJANG

06 32 52 43 88 - sabrecoreen.idf@gmail.com 

  • Facebook - White Circle
  • Instagram - Cercle blanc
  • YouTube - Cercle blanc